Epouse et mère de triathlètes, j'ai passé un certain nombre de dimanches  sur les route de France à encourager mari et fils mais aussi leurs copains, solidaires dans l'effort. Et petit à petit, l'envie a grandi. Envie de franchir moi aussi la ligne  d'arrivée. Envie de m'y mettre. C'est ainsi que j'ai basculé en terre inconnue. Coureuse à la base, le vélo et la nat étaient pour moi des disciplines à travailler. Et là pas question d'improviser. Le triathlon de Paris était mon objectif 2012 et pour être à la hauteur, il me fallait un coach. Un vrai.

Patient, attentif et disponible. Pendant la préparation, j'ai eu des coups de mou et de découragement, mais Jo a su me laisser souffler pour mieux me remettre au travail. Mon manque de confiance en moi m'a empêché plus d'une fois de voir que finalement je progressais. Il ne me parlait que de plaisir et de diététique ;-) et n'a pas douté (enfin je crois ...). Si je ne voyais pas toujours où j'allais, lui le savait pour deux. Le résultat ? j'étais prête le 8 juillet. Le verdict :  2h37 de plaisir. Merci Jo. En 2013, je passe à l'half et on aura du taff !