Ayant toujours pratique la course a pied ou le vélo de maniere plus ou moins assidue, j'ai décidé de me mettre a la pratique du triathlon en septembre 2012 sans avoir jamais été capable d'accomplir plus de 10 longueurs en brasse.

2è saison avec Jo : après le marathon de Paris en 2012, place à l’Ironman de Nice en 2013.

J’avais comme référence mon premier IM a Nice en 2010 que j’avais terminé en un peu moins de 11h sans coaching personnalisé.

J'ai 40 ans et cela fait 10 ans que je pratique le triathlon. Le chemin du "Sprint" à l' Ironman a pris 3 années sans structure club, en m'entraînant "à l'arrache", en solo ou avec des amis... sans programme particulier.

A 44 ans, après trois saisons de triathlon qui m'avaient amené du sprint à l'Ironman j'ai décidé d'avoir recours au coaching de Jo pour préparer un défi d'une autre ampleur encore : l'Embrunman. En premier lieu j'ai apprécié la globalité de son approche. Jo ne se contente pas de planifier très bien des macros et micros cycles ainsi que des séances toujours variées et personnalisées.

Je connais Jonathan depuis quelques années.
Il est membre de l'équipe première de mon club Versailles Triathlon.
Après avoir suivi de loin son parcours sur le longue distance et connaissant ses qualités de coach, j'ai choisi de lui faire confiance pour la saison 2013, avec en point d'orgue l'ironman de Nice 2013.

Je suis triathlète depuis 5 ans.  Je me suis lancé dans l’aventure du tri au sortir d’une blessure à une cheville contractée sur une prépa marathon.

Continuer à progresser sans faire plus d’heures d’entrainement puis objectif Ironman

Après deux années de pratique du triathlon au Stade Français, je cherchais à continuer à progresser mais sans augmenter le nombre d’heures par semaine.

Marathon – Objectif 3h !

[...]

A midi moins 5, quand j’aperçois le chrono sur l’avenue Foch affiché 2h59 (temps officiel), je sais que je tiens ma perf ! 

 Au passage de la ligne d’arrivée et que je regarde mon Garmin affichant un 2h55 inespéré (temps réel).